La ferme de Montaquoy par Xavier

Présentation détaillée du projet

La ferme de Montaquoy et Cpa-Cps, promoteur spécialisé dans l’habitat participatif, réalisent en partenariat avec la commune de Soisy-sur-Ecole un projet en 3 dimensions : habitat participatif, agroécologie, activités artistiques ou artisanales.
 
Une démarche de transition vers l’agroécologie
 
Construite au XVIIIè siècle, la ferme de Montaquoy fait figure de ferme modèle après la première guerre mondiale, où elle sera dotée d’un équipement électrique et du porche-château d’eau qui lui donne tout son caractère. Son actuelle propriétaire innove à son tour pour répondre aux enjeux du XXIè siècle, en s’engageant dans une démarche de transition vers l’agroécologie : valorisation de la fertilité des sols, réintroduction des arbres suivant les principes de l’agroforesterie, semences anciennes, élevage... La ferme fait partie d’un réseau de fermes pilotes et est soutenue par le PNR du Gâtinais français et l’association régionale de développement de l’agroforesterie et des sols vivants Francilienne (Agrof’île).
 
L’habitat participatif : concevoir son espace de vie avec ses futurs voisins
 
Sur un des terrains appartenant à la ferme, Cpa-Cps réalisera un habitat participatif d’une vingtaine de logements (livraison prévue en 2020). Le principe : réunir les futurs habitants en amont pour qu’ils participent avec l’architecte à la conception de leur habitat, en mutualisant certains espaces (salle commune, chambre d’amis, buanderie, etc.). La ferme mettra en plus à leur disposition une parcelle agricole sur laquelle ils pourront développer leurs propres jardins, potagers, vergers...
 
Réactiver la ferme par l’art et l’artisanat
 
L’artisanat et les métiers d’art seront également partie prenante de la réactivation de la ferme. Les grands espaces inutilisés dont elle dispose - écurie, atelier de forge, étable, hangars - seront mis à disposition d’artistes ou artisans, qui pourront mutualiser des outils et des services. La ferme accueillera dès 2017 l’artiste lauréat de l’appel à candidature lancé par le Parc Naturel Régional du Gâtinais français.
 
Une rencontre le 2 décembre est organisée à la ferme de 12h à 16h pour présenter le projet. Au programme : visite de la ferme, présentation du projet d’Habitat participatif, d’agroécologie et d’activités artistiques et artisanales, buffet agroforestier, exposition «Agroforesterie/Sols vivants»
 
 

Xavier Point

S’engager dans un projet d’habitat participatif, c’est d’abord partager une conviction commune : l’espace dans lequel nous vivons n’est pas réductible à une surface, un « logement » ou un produit d’investissement. Nous défendons l’idée que si se loger est une nécessité, habiter est un art qui fait partie intégrante de l’expression de notre humanité.

Localisation

Recherche de ressources humaines

Je recherche des habitants
• Terrain : 3 400 m2 pour 1300 m2 de logements (15/20 logements) + parcelle "agricole" associée d'environ 1000 m2
• Typologies de logements du T1 au T4 et plus selon les demandes
• Construction respectant les dernières réglementations énergétiques
• Modèle constructif performant et chantier court
• Projet privilégiant des espaces extérieurs privatifs et collectifs (jardins, salle commune, ateliers...)
• Surfaces adaptables aux budgets des participants et à leurs besoins
• Synergies possibles avec des espaces dédiées à l’activité (ateliers, artisanat) au sein de la ferme
• Accession libre et accession aidée possible avec la participation d'Habitat et Humanisme et du Mouvement d'Aide au Logement
• Prix de vente estimatif : 2930 € m2 avec TVA 5,5%et 3250 euros m2 avec TVA 20%.
part des logements accession aidée et accession normale selon les besoins
Je recherche des artisans et artistes
Différentes typologies d’espaces à réactiver
Dans les différents bâtiments de la ferme, tous très sains et en parfait état de conservation, plus de 800 m2 au sol sont actuellement inutilisés et pourraient accueillir des activités artistiques ou artisanales (locations pérennes ou de moyenne durée). Soisy-sur-Ecole est déjà renommée pour sa verrerie d’art, et il existe une véritable dynamique autour des métiers d’art. 5 typologies d’espaces, dont certains pourraient être aménagés avec un double niveau, peuvent être réinvestis au sein de la ferme sans nécessiter d’aménagements lourds :
#1. Les Ecuries - 300 m2 dans deux bâtiments
#2. L’Etable - 440 m2
#3. L’Atelier de forge - 90 m2 (grande hauteur sous plafond)
#4. Le Hangar - 180 m2 (grande hauteur sous plafond)
#5. La Laiterie - 70 m2 transformation possible en cuisine, salle commune, bureaux partagés

Des aménagements a minima, évolutifs et réversibles
Les espaces seront divisés pour répondre aux principales demandes des futurs occupants. Le cloisonnement et l’arrivée des fluides, électricité, telecom, réseaux évacuation d’eau usées seront réalisés en fonction du cahier des charges des occupants... Resteront à leur charge l’aménagement de leur propre espace, la mise en place des équipements spécifiques à leur activité (ventilation, isolation acoustique, etc.). En fonction des besoins, des espaces communs pourront être mis à disposition des locataires : cuisine, bureaux, salle commune et des services communs pourront être étudiés selon les demandes. L’objectif est de proposer des aménagements basiques, facilement réversibles, mais permettant d’être rapidement opérationnels, tout en proposant des tarifs de location très avantageux et un environnement de travail à la fois collaboratif et dynamisant pour chacune des activités présentes.